• « On est hyperconnecté. Je n’avais plus la sensation d’avoir des patins au pied »,
  • « On était comme au-dessus de notre corps »

A Boston (Etats-Unis), Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont conservé leur couronne mondiale en danse sur glace. Je vous laisse apprécier la beauté des images et la fraîcheur des commentaires. Une vidéo inspirante pour des coachs à la recherche de cette présence à l’instant présent…

 

 

 

 

LES CONDITIONS DE LA RÉUSSITE ?

Le rapport à l’objectif est intéressant, mais surtout l’intensité de la présence à l’instant présent :

  • « Un être humain en face d’un autre être humain, hyper connectés : c’était purement d’âme à âme… »
  • « On est là, mais plus vraiment là, on sort un peu de notre corps…
  • « Tellement de présence à l’instant présent, que le temps semble s’étirer, passer très lentement, dans une totale maîtrise de nous-même…
  • « C’est quelque chose au-dessus du patinage
  • « On est dans la beauté, la beauté du moment, on a du mal à en sortir…

Appréciez la beauté du regard partagé à la fin de la séquence, assorti de la réflexion  :

  • « le moment d’après on va mourrir, tout ce qui suit est accessoire… »

Ils semblent bien avoir vécu une expérience d’unité ces deux-là !

Un état de grâce, partagée à deux dans un instant de totale présence à l’instant présent…

Appréciez au passage le jeu du préparateur mental et le partage d’énergie en préparation de la prestation.

Tout ceci mme rappelle furieusement la relation de coaching (en plus démonstratif bien sûr, parce que c’est les jeux Olympiques, parce que c’est de l’art, parce que c’est du sport, et qu’il y a un spectacle devant des millions de spectateurs). En coaching, il n’y a pas les spectateurs, mais il y a l’art, et le corps aussi (quoi que plus en retrait)…

Quelle place réservez-vous au cours dans votre pratique du coaching ? En supervision, c’est un sujet fin qui peut être abordé, tout en le vivant pendant la séance. Personnellement, je travaille beaucoup par téléphone, c’est dire si la présence dans le corps peut être à la fois subtile et nécessaire. En tous cas, elle n’est pas trop gênante, puisqu’on ne le voit pas, mais il est évidemment très présent, parce qu’on est dedans ! Où pourrons-nous être ailleurs ? Ah oui, elles’a dit la championne Olympique : à la fois dedans et un peu au-dessus … ça vous dit quelque chose dans votre expérience de coach ?

 

Merci à Bérenger Briteau, coach du réseau Orygin, qui a repéré et partagé cette vidéo avec ses collègues du Club Orygin.

Rejoignez notre club de coachs  ?

 

 

Paul Devaux : 06.10.56.14.96

Présence à l'instant présent - superviseur de coach

Présence à l’instant présent :