Notre philosophie

 

Selon l’esprit du coaching, qu’est-ce que le coaching ?

 

  • un accompagnement. Donc pas du conseil évidemment, ni de la formation, ni de la psy, ni une démarche consistant à « guider » un client vers des solutions. Il s’agit d’accompagner, au bon rythme, en passant par les chemins qu’improvise le client (quitte à lui en proposer parfois, puis à lui laisser le soin de les explorer à sa manière, tout en les parcourant à ses côtés). L’accompagnateur ne se met pas devant pour tirer, ni derrière pour pousser, il se met à côté et il fait la route en même temps, mais juste à côté. Mais vous savez : ce n’est pas qu’une métaphore ! Quand le client parcourt ses solutions, quand il creuse à l’intérieur de lui pour se voir, le coach aussi fait le chemin à l’intérieur de lui-même, pour se voir aussi… Cela vous étonne ? On en reparlera ensemble en formation, à propos de la parité et de l’approche systémique, mais d’une manière pratico-pratique, vous verrez… Si, si, vous y viendrez. Et quand ce sera le cas, ce sera l’heure synchronique que nous nous rencontrions pour de bon, peut-être…

 

  • un accompagnement orienté. Pas de vaine recherche de neutralité. Bien sûr il ne faut pas chercher à trop induire pour laisser le client autonome, on vient de le dire. Mais la simple  présence du coach est déjà un facteur d’influence. Alors autant assumer, et faire en sorte qu’elle soit la plus bénéfique possible et totalement alignée avec les objectifs du contrat de coaching ! C’est dans ce registre que la profession parle volontiers d’intégrité, et de propreté du miroir que l’on tend au client. Il s’agit de cette transparence personnelle qui s’obtiendrait à force de travail sur soi. Pour cela, et bien oui, il va falloir venir dépenser vos sous en supervision 🙂 …

 

  • un accompagnement orienté solutions. On est pas là pour se balader et passer un bon moment ensemble (même si la séance gagnera souvent à être conviviale et plaisante). On est là pour quoi ? Le client cherche des solutions pour atteindre et dépasser des objectifs qu’il s’est fixés. Nous parlerons plus en détail de l’orientation solutions, qui fait craindre à certains un raccourci réducteur, voire une tentative d’évitement du travail d’élaboration en profondeur sur le problème… Pour nous, il ne s’agit ni de l’un ni de l’autre, mais juste : d’aller par le plus court chemin à la résolution de l’équation posée. C’est tout. Après la « profondeur » du coaching, c’est un mythe, qui ne nous intéresse pas. Le coaching sera profond, peut-être, si besoin, et si désir du client d’aller dans sa profondeur. Quant au coach, il ne devrait pas avoir d’a priori. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’il ne pourra accompagner ses clients dans l’exploration de leur profondeur  qu’à concurrence de ce qu’il aura été capable lui-même d’accueillir sa propre profondeur. Que tout cela est simple et amusant, vous ne trouvez pas ?

 

L’esprit du coaching est fondamentalement pétillant, positif, bienveillant…

… mais aussi : iconoclaste, impertinent, provocateur, subversif même !

Comment pourrait-il en être autrement ? Les solutions sont toujours extérieures au problème et le client veut toujours les trouver à l’intérieur. Il veut toujours expliquer le contexte et le problème, ce qui justement finit souvent par amplifier le problème ! On dit que le client cherche ses clés sous le réverbère parce que c’est là qu’il y voit clair, même si les clés n’y sont pas… Ridicule ? Oui. Et pourtant on le fait tout le temps. Un coach est souvent en position de client lui-même, et 100% des cas où il ne trouve pas ses clés, c’est que qu’il les cherche là où elles ne sont pas !

 

esprit du coaching

Des fiches pocket pour conserver l’essentiel

L’esprit du coaching n’a pas besoin du problème !

 

Allez, on continue dans la bonne humeur. Tout cela n’est pas si grave, vous savez… Il est même arrivé parfois au coach qui rédige ces lignes de penser que ses propres problèmes personnels ne l’intéressaient déjà tellement pas, qu’il avait bien du mal à s’intéresser à ceux des autres !

–  » Oh !… Quel culot. Mais alors : où est la bienveillance dans tout ça ? »

– « Elle se trouve peut-être dans la patience à écouter le client faire le tour de la prison qu’il s’est construite, et aussi dans l’impatience qui l’amène à l’interrompre avec des propositions pour s’en évader. »

 

 

Mais rappelons-nous, cette prestation de sortir du problème pour trouver des solutions « out of the box », c’est le client lui-même qui l’a demandée. Il veut qu’on l’éclabousse un peu (mais chacun à son rythme et chacun dans son style et au bon moment). Alors, tout cela est plutôt joyeux. Cela relève presque de la farce.

En tous cas, si le problème est pauvre, la solution est riche. Et elle mérite toute notre attention, elle…

L’esprit du coaching s’intéresse totalement à la personne et aux solutions. Quant aux problèmes, laissons les donc aux experts, qui adorent s’en soucier…

En tous cas, le coaching nécessite beaucoup d’humour. Et puis, il faut du tact, de la douceur, de la délicatesse : Eléphants dans un magasin de porcelaine, s’abstenir.

+33. (0) 6 79 84 47 74. 97

L’esprit du coaching c’est toujours le sur mesure, toujours de la dentelle, même quand on coache un bulldozer.

 

esprit du coaching

Esprit du coaching : tout dans la finesse et dans le dosage !