Le coaching de l’énergie

Notre formation au coaching de l’énergie s’appuie sur la symbolique universelle des 4 éléments : Terre, Eau, Air, Feu.

 

 

coaching de l'énergie

Equilibre entre les 4 énergies fondamentales

 

De même qu’un client a besoin pour réussir d’un bon équilibre entre les 4 énergies, un coach devra offrir un accompagnement bien structuré et bien équilibré entre les 4 éléments.

Le processus de coaching de l’énergie

Pour bien coacher l’énergie du client, il faut maîtriser la sienne, et aussi structurer et équilibrer sa prestation. Créer de la valeur ajoutée pour le client à partir d’une bonne alchimie entre les étapes clés d’un coaching progressif et lisible.

Le coaching de l’énergie s’appuie sur un processus en 4 temps :

  • Terre : CONTRAT – Poser le cadre et clarifier le contrat d’objectifs
  • Eau : OUVERTURE – Entrer en relation et s’ouvrir au cadre de référence du client
  • Air : SOLUTIONS – Proposer l’insight et élaborer une solution innovante
  • Feu : ENGAGEMENTS – Traduire la solution en engagements concrets et challenger la performance

 

coaching de l'énergie

 

L’énergie de la TERRE : Cadre

La Terre représente les racines et la structure. Ce qui enracine la réussite c’est l’action et le résultat. Il est donc très important de savoir définir à l’avance de façon explicite un résultat visé.

La meilleure façon de ne pas atteindre ses objectifs n’est-elle pas de ne pas s’en fixer ? Et inversement donc, pour atteindre des objectifs ambitieux, il faut bien les penser en rapport avec l’écologie du système, être sûr de bien les désirer et bien les formuler, bien les visualiser, puis les laisser exercer une attraction naturelle sur soi-même. Après avoir défini une cible explicite et désirable, il faut… lâcher prise et se concentrer sur l’action !

L’action pour être efficace doit d’abord être bien construite, bien structurée. Elle doit s’enraciner sur des fondations solides (comme une maison) et être rythmée de façon juste (comme un système vivant). Quand l’action est pensée et fermement encadrée par une logique alignée avec l’ambition, elle a toute chance d’être efficace en regard des résultats visés. C’est parce qu’elle est structurée et rythmée que l’action offrira un espace de créativité, d’inspiration, d’improvisation. Sinon tout est désordonné, les idées fusent, mais ne s’emboitent pas bien, on ne ramasse pas toutes les balles, on n’a pas le temps de terminer les gestes, l’intuition est mise en doute, les traits de génie sont noyés dans la dispersion, et la vie est étouffée par un manque de clarté dès le départ.

La Terre rassure, la Terre nourrit, la Terre soutient.

Le coach en a besoin autant que le client.

  • Le coach a besoin d’un haut niveau de vitalité et de positivité pour être à la fois profond et tonique. Il doit apprendre à cultiver un rayonnement vital paisible, réconfortant et solide.
  • Il doit savoir être bien installé en lui-même pour pouvoir accompagner le client dans ses méandres sans s’y perdre avec lui.
  • Il doit faire preuve d’un regard fondamentalement positif et optimiste sur les potentiels de réussite de son client, être exercé à voir les opportunités dans les situations critiques que rencontre son client.
  • Le coach enfin doit disposer d’un référentiel méthodologique clair, qu’il puisse mettre en oeuvre avec aisance (et expliquer éventuellement, car des fois certains clients aiment comprendre par où on passe et pourquoi… Avez-vous par exemple déjà pu apprécier que votre dentiste vous informe clairement de ce qu’il est en train de faire et qu’il ne reste plus que deux tout petits coups de roulette et après c’est fini ?). Pour donner du rythme à son coaching, le coach a besoin d’avoir en tête les grandes étapes stratégiques de l’accompagnement qu’il propose. Ainsi, il peut lire les phénomènes qui se produisent dans la séance et les recadrer par rapport à son objectif et son avancement.

 

L’énergie de l’EAU : Relation

On ne réussit jamais durablement seul : il n’y a pas de champion sans un réseau d’alliance qui supporte ce champion. Dans le coaching, la symbolique de l’Eau est celle de la relation, du lien de confiance qui unit le client et son environnement, ainsi que le client avec son coach. L’Eau représente à la fois la cohésion et la cohérence. La cohésion est relationnelle (on est bien ensemble), la cohérence est opérationnelle (ce qu’on fait est aligné avec nos intentions).

Comment être profondément relié au client, alors même qu’il est quelqu’un d’autre, totalement différent malgré quelques ressemblances de surface ?Comment respecter la singularité de cet autre, avec son histoire, ses valeurs, ses croyances, ses modes opératoires, si différents des siens propres ?

Comment « aimer » cette personne, cet autre soi-même, sans confusion ni fusion, en trouvant la distance juste (c’est-à-dire la proximité juste), en ressentant par le ventre ce qu’il vit (empathie et compassion) sans souffrir avec lui. Comprendre profondément la souffrance de l’autre, voir clairement comment il s’enferme tout seul dans sa boite, comment il pose lui-même l’équation qui crée le problème dont il souffre, et en même temps rester tranquille, confiant, être là auprès de lui, sans intention autre que celle de l’accompagner, sans projet de l’aider ou de le sauver (quel manque de respect cela serait, quelle prétention que d’avoir un projet pour l’autre, quelle vanité que de s’instrumentaliser soi-même en se prenant pour quelqu’un qui aide, quelle perte immédiate d’authenticité dès lors que l’on s’identifie à une fonction…). Toute la difficulté du coaching se résume ici :

  • être avec l’autre tout en n’étant pas collé, tout en ne le portant pas, tout en ne prenant pas en charge ses enjeux.
  • rester à sa place évidemment, pour mieux laisser s’exprimer en soi profondément la résonance que provoque l’autre, et se mettre à l’écoute de cette résonance, à l’écoute des profondeurs de soi-même pour y puiser l’énergie et la joie, qui contamineront positivement le client.

Dans la perspective systémique du coaching, l’autre est à la fois séparé et relié, différent et le même. Il est lui (très clairement et sans confusion avec moi) et en même temps les frontières ne sont qu’apparentes et superficielles, car d’un autre point de vue : je suis en quelque sorte moi-même cet autre qui est en face de moi et me ramène à moi-même, je n’en suis pas différent, je n’en suis pas séparé.

C’est ainsi avec ce paradoxal alliage de différence et d’identité, d’extériorité et d’amitié solidaire, que le coach peut créer la vraie valeur du coaching pour son client. Le coaching est l’art d’utiliser la résonance systémique, le lien de cohésion entre deux êtres humains profondément solidaires, pour le service des objectifs du client et son plus grand bénéfice.

Dans cette formation au coaching de l’énergie, vous allez vous exercer à écouter… à écouter l’écoute elle-même. Entrer dans ce processus de disponibilité orientée, sans se perdre, sans se laisser ensevelir ni embarquer dans des émotions incanalisées. Oser l’émotion certes (comment faire autrement), mais l’écouter sans partir avec, la laisser s’épanouir en soi sans s’identifier à elle. Garder le cap, tout en étant profondément sensible et disponible. C’est très simple et très difficile. Cela demande de l’avoir compris, puis de le pratiquer, tout le temps, et d’en vivre intensément l’expérience, séance après séance, jusqu’à cesser de « faire du coaching » pour « être dans l’état de coaching » où le coaching se fait à travers soi, sans qu’on s’agite à essayer de faire ceci ou cela. A cet égard, la maîtrise de l’Eau est sans doute l’art le plus subtil enseigné dans cette formation coaching de l’énergie…

 

L’énergie de l’AIR : Insight

Dans le coaching de l’énergie, l’air c’est l’inspiration, les idées créatives pour trouver des solutions innovantes.

L’air, c’est la capacité du coach à ouvrir le cadre de référence du client, sa capacité à bousculer ses a priori et ses idées toutes faites (on en a tous ! le coach aussi…), pour sortir de la boite (think out of the box !). C’est avec cette énergie que le coach sera fondamentalement impertinent, pétillant, surprenant.

L’air, c’est aussi la faculté du coach à inspirer et donner envie et confiance tout à la fois, pour que son client s’élance avec enthousiasme à l’assaut de ses difficultés.

Maîtriser l’Air dans le coaching de l’énergie, c’est disposer d’une telle alliance avec le client, que depuis une position basse, le coach peut oser des feed-back confrontants et des questions puissantes, qui l’ouvrent sur des nouvelles perspectives. La puissance du coaching de l’énergie se révèle dans l’art du coach à proposer ou déclencher des insights à son client.

L’Air déstabilise, l’air peut même étourdir, donner le vertige. Paradoxalement, il peut asphyxier, s’il est mal dosé. Dans la formation au coaching de l’énergie, vous apprendrez à doser votre apport au client, en respectant ses rythmes et sa créativité propre. Même si vous avez plein d’idées et d’énergie, vous vous entraînerez à jubiler calmement, à rester concentré au lieu de vous disperser par votre mental, vous apprendrez à faire taire votre bavardage mental et vos agitations intérieures au profit d’une totale disponibilité orientée solutions.

 

L’énergie du Feu : Challenge

Le Feu procure à la fois la lumière et la chaleur. Dans le coaching de l’énergie, le Feu c’est donc à la fois la conscience (ou la compréhension, la vision juste) et l’intensité de l’engagement vers le résultat (la chaleur de la réussite, la chaleur du challenge qui excite).

Le Feu est probablement l’élément le plus difficile à contenir en coaching de l’énergie… parce qu’il brûle !

Comment challenger le client, sans avoir de projet sur lui, sans plaquer d’intention, sans   « pousser » ni tirer », en restant dans le juste « accompagnement, sans tomber dans la guidance ou le mentoring (voir à ce sujet l’article « coach accoucheur : Accompagner, pas guider ! »).

Dans cette formation au coaching de l’énergie, vous apprendrez à rayonner sans intention, sans attente de résultat, sans espoir de reconnaissance, et sans vous soucier des effets. vous apprendrez à le faire, gratuitement, généreusement, non pas POUR un résultat, mais PAR votre nature profonde que vous vous exercez à laisser s’exprimer. Vous apprendrez à devenir un agent de changement, un ferment de croissance, sans rien « faire » de particulier, juste par la qualité de présence à vous-même, en cultivant votre alignement avec authenticité.

Vous vous exercerez à modéliser les comportements cibles que votre client a besoin d’acquérir. Vous écouterez votre intuition, et vous sentirez dès les premiers instants de la relation avec le client les signaux faibles qui parlent très fort de la relation qu’il instaure avec vous. Dès la phase contractuelle, vous repèrerez ce que votre client est venu chercher auprès de vous, et vous opterez pour une position et une posture qui illustre par l’exemple comment votre client pourrait s’y prendre pour dépasser l’obstacle qui entrave sa progression. Pour autant, il ne s’agit évidemment pas de vous travestir, en vous décentrant au profit d’un exemple à donner au client (quel piètre exemple dans ce cas !). Au contraire, vous vous centrerez toujours davantage, en étant fondamentalement vous-même, et en allant puiser l’énergie au centre de votre profondeur, reconnaissant qu’il s’agit de la même énergie qui pourrait animer le client, mais qu’elle le fera d’une manière différente, spécifique à sa signature personnelle…

 

Diapositive1

 

Un challenger motive les autres à trouver leur propre chemin. Un challenger est centré sur les progrès. Il accompagne une transformation jusqu’au résultat final…

 

 

+33. (0) 6 79 84 47 74. 97