la chamane et le psy
Un livre sympa, qui offre un double miroir.
A réserver aux coachs, qui aiment réfléchir sans tabous

 

Un dialogue de bonne humeur et de bon niveau, entre Laurent Huguelit et  Dr. Olivier Chambon, respectivement chamane et psy :

  • deux hommes d’expérience, chacun dans son domaine
  • ouverts chacun au point de vue de l’autre, pour s’y être intéressé eux-mêmes (le psy est très ouvert au chamanisme, et le chamane a beaucoup lu d’ouvrages scientifiques)

Des propos plutôt bien « centrés », tenus par des amis, qui ne « se la ramènent pas », tout en s’affirmant chacun dans sa personnalité. Agréable de suivre un exposé à deux voies, complémentaires et non contradictoires…

DES IDÉES REÇUES, BATTUES EN BRÈCHE

On trouvera dans ce livre des thèmes intéressants, tels que :

  • Les apports de la physique quantique à la relation d’aide, et à une vision du monde, plus riche et vivante que la mécanique Newtonienne
  • De nombreuses références à des études scientifiques fondatrices du renouveau en cours dans de nombreux domaines (physique bien sûr, mais aussi psychothérapies, médecine, biologie même…)
  • Qu’est-ce qu’un chamane.. et donc : qu’est-ce qu’un « esprit » ?
  • La différence entre l’âme et l’esprit : enfin des gens qui ne les amalgament pas dans une grande soupe confuse !
  • Qu’est-ce que la psychothérapie intégrative et transpersonnelle ?
  • Le tabou injustifié par rapport aux plantes psychédéliques, mais le risque de dépendance à l’ »esprit » de la plante
  • La recherche de l’efficacité du soin, sans avoir à porter l’autre, depuis une posture compatissante (les limites de l’empathie, la nécessité de savoir couper)… pas commun comme propos dans le petit ronron humaniste consistant à dire qu’il faudrait écouter avec empathie et tout ce genre de choses…

 

PUR ET PAS TOUJOURS DOUX

J’ai apprécié l’agréable démonstration d’ouverture du psychiatre à la spiritualité dans sa pratique de la psychothérapie (et aussi sa vive intelligence, sa bonne connaissance de tout ce qui touche aux approches psychoénergétiques, son aptitude à proposer des métaphores pour imager son propos, son humour et sa bonne humeur). Si je cherchais un thérapeute pour m’accompagner, je m’adresserais volontiers à un professionnel de sa trempe. Il faut le courage d’un « Guerrier » pour affirmer ainsi face au monde médical tout ce qu’il « balance » sur les limites de la spécialisation et les croyances qui les enferment dans leur secte, au nom de la vérité scientifique et de la prétendue objectivité. Chapeau…

J’ai également été touché par l’intéressante rugosité du chamane, puriste sans être intégriste, clair et ferme sur ses positions. J’ai aimé sa rigueur et sa simplicité, tout en me faisant la remarque qu’un peu de diplomatie parfois ne serait pas forcément en trop dans ses propos. Par exemple, à la fin du bouquin, ils se félicitent mutuellement de leurs apports respectifs dans ce dialogue, et après que le psy ait dit tout le bénéfice qu’il tire de cet échange, il demande au chamane si il lui a aussi apporté quelque chose. Le chamane répond tout net : « non » ! Ils en rient tous les deux, évidemment, parce que c’est d’abord sensé être un trait d’humour, mais ensuite le chamane ne nuance pas tellement son propos, se contentant de témoigner de l’intérêt d’un tel dialogue… Ceci dit, je comprends parfaitement que le chamane n’ait pas « appris » du psy (comme aurait également voulu lui faire dire une journaliste comme on le voit à la fin de cette vidéo, où il refait à peu près le même coup !). Mais est-ce tout à faite exact d’abord ? Et, quand bien même, serait-ce une raison pour le balancer comme ça, certes sans méchanceté et sans supériorité (cela ne semble vraiment pas être le genre du bonhomme) mais sans douceur, presque avec aspérité ? C’est peut-être parce que je suis parfois moi-même un peu comme ça, que cela m’a surpris, même si je comprends que le chamane ait peut-être envie de poser ainsi que le chamanisme n’a pas besoin des explications intellectuelles de la science après coup, pour être opérant depuis des millénaires, sans besoin de modèles sophistiqués et de mots savants…

Un livre détendu, qui se lit bien, et qui aidera peut-être à monter dans le train de la révolution de la pensée, en cours en ce début de XXIème siècle.

Amis coachs, ne restons pas sur le quai de la gare…

A quand un coach chamane ?

 

Paul Devaux