Un défi : faire du Teambuilding de grand groupe, en amphithéâtre ?

Qui n’a pas déjà connu ces séances interminables durant lesquelles, enfermés avec tous vos collègues dans une immense salle généralement sombre, vous passez des heures à écouter plus ou moins distraitement la batterie de conférenciers qui se succèdent à la tribune, enchaînant leurs sujets à toute vitesse (car le temps leur est compté pour vous faire passer tous les messages hyper importants que vous allez devoir appliquer en rentrant chez vous) ? Dernièrement, l’un de nos clients nous a justement demandé si « nous saurions faire du teambuilding pour un groupe de 100 personnes, au cours d’une réunion nationale (13h-19h) ». Teambuilding ? Evidemment, monsieur le client, c’est tout à fait dans nos cordes de coachs d’équipe … Sauf que, lors de la prise de briefe détaillée dans le premier rendez-vous, il nous apprend que : ces 100 personnes seront dans un amphithéâtre de 10 rangées de 10 fauteuils. Certes des fauteuils confortables, mais bien une salle de conférence, dans laquelle personne ne pourra bouger …! Pas d’espace entre les rangées, pas d’espace au bout de chaque rangée, pas de salle de sous-commission possible et une localisation en plein centre ville urbain. le programme, déjà bien chargé de présentations techniques, ne prévoyait que 2 séances de 45′ pour faire du … teambuilding Du Teambuilding dans ces conditions …? Peut-être une conférence de plus pour expliquer ce que c’est …? Heureusement, cette demande, finalement pas si banale…. est venue titiller l’air et le feu de notre équipe … Orientation solutions et recherche permanent de progrès … c’était l’occasion ou jamais de mettre en oeuvre l’esprit que nous partageons dans nos ateliers ! La réunion a eu lieu,...

Nouveau client en coaching : Un paradoxe sur lequel faire levier

Débuter une mission avec un nouveau client en coaching met souvent le coach devant un paradoxe à résoudre : comment concilier en effet une posture modélisant ce que l’intervention de coaching proposera (tout sauf des conseils) et une nécessaire approche commerciale (qui doit illustrer la valeur que vous apporterez) ? C’est ainsi que vous allez devoir jouer finement dans ces premiers contacts entre ces deux postures pas toujours compatibles. Au moins dans la théorie … Et faire de ce paradoxe un vrai levier pour vendre votre intervention de coach d’équipe ! Prenons un exemple concret pour illustrer ce paradoxe avec un nouveau client en coaching   « Confrontée à une panne de croissance et à une marge qui se dégrade fortement, une entreprise organisée en réseau d’agences sur l’ensemble du territoire, souhaite développer l’autonomie et la responsabilisation de ses cadres opérationnels (Directeurs de Région et leurs équipes de Directeurs d’agence). Les nouveaux dirigeants (4 des 5 membres du Comité de Direction sont présents depuis moins de 6 mois) ont déjà lancé un projet ambitieux consistant à revisiter l’ensemble du Parcours Clients en agence. La première étape du déploiement de ce parcours prévoit la formation des DA par leurs DR, au cours d’une journée dans chaque région. Bien que très mobilisés par ce projet, les DR ne sont pas à l’aise avec cette nouvelle posture de formateurs et ils redoutent également d’abandonner leur style de management actuel, plutôt descendant et directif, centré sur les résultats. Conscient de la difficulté que tout cela représente pour son équipe, le Directeur de Réseau souhaite travailler avec un coach pour accompagner cette transformation. » Ayant déjà travaillé avec nous...

Posture de coach : Accompagner n’est pas guider

L’ « être coach » se traduit en « faire du coaching », au travers de la posture de coach, qui est très spécifique : Cette vidéo explique la différence qu’il y a entre la posture d’expert (qui guide) et la posture de coach (qui accompagne) : Posture de coach et position miroir Tendre le miroir pour que le client se voie, là où il ne regarde pas d’ordinaire, en profite pour modifier l’équation de son problème, pense des solutions out of the box, et s’engage résolument dans une dynamique de progrès qui contribue à transformer son système. Le coach tend le miroir, sans forcément regarder ce que voit le client dans le miroir. D’ailleurs, ses questions ne visent pas à obtenir des réponses mais à déclencher une réflexion chez le client. Le coach n’a pas besoin de comprendre le problème, il cherche à faire repérer au client des éléments de solutions, éventuellement là où il ne pensait pas à regarder… Posture de coach et position basse Un coach adopte une position de candide, qui ne « sait pas » : ne sait pas où on va ne sait pas par où on passe ne sait pas à quel rythme on y va etc… Puisque c’est le client qui sait, ou qui va le savoir. Il y a pourtant une chose que sait le coach (et que parfois le client, justement, ne sait pas) : c’est que le client va y arriver ! Une chose est sûre, c’est que le client va réussir à se transformer grâce au coaching. Comment le coach sait-il cela ? Parce qu’il a déjà accompagné beaucoup « d’accouchements », et qu’il est devenu un spécialiste de ce cheminement :...

Technique du postit meeting

Vous connaissez le postit meeting ? Le postit meeting est une technique d’animation de réunion qui permet de lancer un échange interactif, en collectant très vite beaucoup d’idées émanant du groupe (voir à ce propos la technique : réunion déléguée) Cette séquence peut durer entre 15 minutes et une demi-heure. Elle remplace parfois avantageusement un brainstorming (plus long) ou un tour de table (plus classique). Dans cet article nous verrons aussi la technique du RIE : Réflexion écrite individuelle, qui sert de préambule pour optimiser les tours de tables. Mode d’emploi du postit meeting Objectifs du postit meeting Donner à chacun l’occasion donner ses idées de façon rapide et ludique Permettre au groupe de visualiser la richesse et la complémentarité de ses opinions, ou d’envisager tous les aspects d’une question Méthode du postit meeting Inscrire la question au tableau, et distribuer post’it et gros feutres Inviter les participants à répondre avec une seule idée par post’it par une phrase courte exprimant une idée clé (qui soit explicite sans nécessiter de commentaire) Afficher les post’it et les classer par catégories de réponse Faire plusieurs itérations si nécessaire, pour progresser dans la visualisation Consignes pour un postit meeting réussi Écrivez tout ce que vous pensez Une seule idée par post’it (faites des phrases courtes, pas des mots isolés) Une écriture lisible (7 mots sur 3 lignes, écrivez avec le plat du feutre) Temps de commentaire limité à 30 secondes par post’it Parlez fort et clairement, chacun à son tour Recherchez des solutions, pas des coupables Faites des propositions constructives Écoutez les opinions des autres Grilles possibles de postit meeting Objections / arguments réponses Aspects du problème /pistes de solutions Points forts...

Proposer des questions de coaching ?

L’art de proposer des questions de coaching, qui provoquent des prises de conscience et ouvrent des perspectives, est l’une des prestations les plus spectaculaires du Coaching quand elle est réussie. Pour cela, quelques règles peuvent  être utiles… Selon une métaphore célèbre, on cherche parfois nos clés sous le lampadaire…au motif que c’est là qu’il y a de la lumière ! Pourtant, soyons réalistes et objectifs : Si nous cherchions nos clés là où elles sont, nous les aurions trouvées depuis longtemps ! Si nous ne trouvons pas de solution à un problème, c’est donc que nous ne cherchons pas au bon endroit… Puisque, rappelons-le, la solution n’est pas dans le problème, ce n’est donc pas le problème qu’il faut écouter, mais la façon dont il est posé (et qui précisément parfois : « crée » le problème).     Ne posez pas des questions de coaching : « proposez-les » ! En Coaching, on ne pose donc pas une question pour en connaître la réponse (qui à la limite ne regarde que celui à qui la question est destinée), mais on « propose » une question, dans l’objectif d’ouvrir une porte à l’autre et lui créer de nouvelles perspectives (Comme nous l’avons déjà dit : ne cherchez pas à guider, contentez-vous d’accompagner !). Qui sont, dans la vie courante, ceux qui posent des questions pour connaître les réponses ? les enquêteurs (policiers, journalistes, étudiants) les indiscrets (espions, voisins malveillants, etc…) les experts (ceux qui vont traiter les réponses aux questions pour en déduire une solution, et en faire une recommandation pour donner des conseils… Bref, l’inverse du coaching !) On comprend aisément que le coaching ne pose donc pas de...

Gérer le silence en coaching

Beaucoup de coachs débutants sont mal à l’aise avec le silence du client en séance. Comment gérer le silence en coaching ? Partage de trucs de vieux renard du coaching… Le silence en coaching, c’est tout un art… Le silence est une des clés majeures du coaching, parce qu’il laisse de l’espace à l’autre. Dans le silence, le client peut réfléchir et élaborer. Dans le silence il peut « ressentir » et même s’entendre penser… Le silence permet aussi à chacun de se centrer et d’écouter profondément ce qu’il y a à entendre…. Mais gérer le silence en coaching est un art délicat et important, parce que le silence embarrasse souvent. Il fait même peur parfois (même au coach, qui peut se sentir mal à l’aise face à une intensité silencieuse, ou une gène muette du client). Comme vous allez le constater, le Coach n’a que l’embarras du choix pour accompagner et gérer le silence en coaching et le rendre ainsi plus confortable pour son client. L’esprit du silence ? Le silence qui compte vraiment, n’est pas le silence extérieur. Dans une séance, vous n’êtes pas dans une église ou une bibliothèque ! La séance de coaching est un lieu vivant, où l’on réfléchit, certes, où l’on écoute, évidemment, mais aussi un lieu où l’on ressent des émotions fortes, où des pensées nouvelles affluent, où l’échange va bon train, où beaucoup d’énergie est échangée. Ceci se passe dans un silence de jugements, un silence de vouloir quelque chose pour le client, un silence de toute agitation du coach. Mais sur fond de cette qualité de Présence silencieuse du coach, il peut...