Vendre une intervention de coaching : Exemple de mail d’engagement

  Nous avons déjà parlé de cette pratique simple et efficace pour vendre des interventions de coaching : le mail d’engagement. Dans cet article, nous vous proposons de l’illustrer par un exemple concret.  La situation « Confrontée à une panne de croissance et à une marge qui se dégrade fortement, une entreprise organisée en réseau d’agences sur l’ensemble du territoire, souhaite développer l’autonomie et la responsabilisation de ses cadres opérationnels (Directeurs de Région et leurs équipes de Directeurs d’agence). Les nouveaux dirigeants (4 des 5 membres du Comité de Direction sont présents depuis moins de 6 mois) ont déjà lancé un projet ambitieux consistant à revisiter l’ensemble du Parcours Clients en agence. La première étape du déploiement de ce parcours prévoit la formation des DA par leurs DR, au cours d’une journée dans chaque région. Bien que très mobilisés par ce projet, les DR ne sont pas à l’aise avec cette nouvelle posture de formateurs et ils redoutent également d’abandonner leur style de management actuel, plutôt descendant et directif, centré sur les résultats. Conscient de la difficulté que tout cela représente pour son équipe, le Directeur de Réseau souhaite travailler avec un coach pour accompagner cette transformation. » Ayant déjà travaillé avec nous dans sa précédente entreprise, il nous propose d’intervenir sur une première mission très light. Il s’agit de passer une journée avec son équipe de DR, pour les entraîner et les rassurer quelques jours avant leurs journées en région.  Mais cette première action a également un deuxième objectif : nous permettre d’observer l’équipe et de proposer des éléments d’analyse et de pistes de solutions, qui devront lui permettre de convaincre...

Coaching spirituel ?

Question : « Quand tu nous parles de « coaching de la Présence », de « coaching de l’énergie« , de l’instant présent, d’alignement, d’être authentiquement soi-même, « d’écouter la profondeur de puis le centre de l’être », etc… : Est-ce que tu ne serais pas un peu en train de nous parler d’une sorte de « coaching spirituel« , ou en tous cas d’une certaine spiritualité, qui serait sous-jacente, à cette approche du coaching ? » Lire la suite de l’article sur Orygin.fr Dans nos coachings, nous ne parlons pas de spiritualité. Nous nous contentons de faire ensemble le job de coach. Nous nous occupons : d’accompagner la dynamique du client vers la réalisation de ses enjeux (et en ce sens le coaching est une approche contractuelle, orientée résultats, qui adresse principalement des objectifs stratégiques et opérationnels) de mobiliser des ressources qui viennent toujours du centre de l’être. C’est une manière expérientielle de se reconnecter à sa propre profondeur… Mais on ne parle pas de spiritualité dans les coachings. Ce n’est d’ailleurs généralement pas la préoccupation du client, qui « veut des résultats ». Mais ce n’est pas pour autant que ce que ce ne serait pas un coaching spirituel. En fait, logiquement : une activité est dite « spirituelle » si elle concerne l’esprit (ne serait-ce que l’esprit du coach). Aussi, même quand on s’occupe de problématiques matérielles, c’est l’esprit qui se révèle à lui-même à travers l’action et les situations extérieures. Donc, dans une perspective spirituelle, toute activité est spirituelle. Y compris un coaching qui porte sur des préoccupations ordinaires. On n’ a pas besoin de théorie ou de dogme pour travailler d’esprit à esprit. Il n’y a pas besoin de parler de ce qu’est le...

Coacher en profondeur

Coacher en profondeur, qu’est-ce que ça veut dire ? Coacher en profondeur, c’est coacher depuis la profondeur de soi-même, pour pouvoir coacher en profondeur le client ! Soyons pratique : comment « faire » pour entrer dans cet « état » (de profondeur en soi-même), mot qui évidemment ne relève pas du verbe « faire » mais du verbe « être » ? C’est tout le paradoxe du coaching énergétique de « faire sans faire », obtenir des résultats simplement depuis un état, sans intervention particulière. C’est étrange vous ne trouvez pas ? Voyons de quoi il s’agit ! Lire l’article sur le site Orygin Etre authentique pour coacher en profondeur Une formation qui ose parler de l’énergie et de la Présence ! Dans nos formations au coaching (cycle de coaching individuel, ou cycle de coaching d’équipe), nous vous entraînons à entrer dans la profondeur de vous-même, pour coacher en profondeur, qu’il s’agisse d’un individu, d’une équipe ou d’une organisation. Nous travaillons des exercice de présence, des exercices de respiration connectée, d’écoute profonde, d’accueil des échos systémiques à utiliser pour bousculer le cadre de référence du client et lui « provoquer » des insights salutaires, qui lui ouvrent de nouvelles perspectives. A très bientôt parmi nous… Paul Devaux : 06.10.56.14.96   Aller plus loin sur les manières de coacher en profondeur : Apprendre à coacher : un marathon de coaching Différences profondes entre coaching et psychotherapie Acceptez la réalité telle qu’elle est, avant d’essayer de la changer Alignement personnel : bien utiliser ses...

Phénomène systémique, phénomène de groupe

Ce qui se produit au sein d’un groupe est toujours un phénomène systémique, qui renvoie le coach à son vécu intérieur personnel. Dans la mesure où l’on considère que ce qui est vécu à l’extérieur est une projection de ce qui se vit à l’intérieur de soi-même. Ainsi par exemple, dans une perspective systémique, un conflit au sein du groupe renvoie le coach à un conflit intérieur à lui-même. Pour contribuer à la résolution extérieure du conflit, un coach systémique s’attachera donc à se réunifier intérieurement, afin que le phénomène systémique de résonance soit favorable à son client.   Lire l’article et les 2 vidéos sur le site Orygin   Paul Devaux 06 10 56 14 96   Pour aller plus loin sur le phénomène systémique en coaching : Qu’est-ce que la « Présence » ? Interrompre un coaching Des relations vraies Pratique de la vie et de la mort Niveaux de conscience en coaching Coaching systémique Etat d’esprit...

Stopper le mental : Cesser de penser !

On ne peut être pleinement présent quand on est coincé dans sa tête, pris par des bavardages et des agitations mentales, qui dispersent l’attention. Pire que cela, ces pensées parasites nous privent de l’accès direct à la réalité : nous ne la voyons qu’à travers un filtre, celui de nos pensées-émotions qui collent des étiquettes sur les situations et les expériences (bon-mauvais, j’aime-j’aime pas, etc…).   Atteint comme tout le monde par cette maladie mentale, consistant à ne jamais s’arrêter de penser, vous n’êtes même plus conscient que « cela pense » tout le temps dans votre tête, vous croyez qu’il s’agit de « vous », et vous ne pouvez pas enrayer ce processus démentiel ordinaire. Quand le client vous parle, vous réagissez silencieusement sans cesse avec votre mental : vous pensez à une question à lui poser, vous cherchez à comprendre, vous faites un lien avec votre propre expérience, cette personne vous fait penser à une autre, ce cas vous en rappelle un autre, etc… Et vous ne cessez de réagir intérieurement, vous bougez , mentalement, émotionnellement, et corporellement. Et malgré vous pendant ce temps, vous n’êtes que partiellement présent, occupé que vous êtes à ces activités dispersantes. Comment dès lors parvenir à stopper le mental et offrir à votre client une écoute complète ? Peut-on stopper le mental, ou bien penser moins souvent ou moins fort, un peu comme on éteindrait la télévision, ou comme on baisserait le volume du son ? Comment stopper le mental, au moins parfois, quand c’est nécessaire d’être calme et lucide ? Par exemple, quand vous avez besoin d’écouter attentivement ou de vous engager intensément dans l’action… Lire la suite de...

Subir une agression lors d’un coaching d’équipe

Subir une agression lors d’une mission de coaching d’équipe est rare. En grande majorité, les expériences de coaching d’équipe sont gratifiantes, parce que les équipes que l’on accompagne prennent plaisir à se voir progresser ensemble, apprécient de travailler sur leurs difficultés pour les dépasser et mieux fonctionner collectivement. Ainsi, let le système (équipe + coach) passe généralement un bon moment partagé lors des séances de coaching d’équipe. Toutefois il peut arriver au coach d’avoir à subir une agression (non physique a priori) de la part d’un membre d’une équipe. Subir une agression verbale évidemment, mais aussi et surtout subir une agression d’intention et un assaut énergétique : un membre de l’équipe qui souffre personnellement d’un profond mal-être, prend le coach comme bouc émissaire de ses rancoeurs, s’imagine que ce dernier est la cause de ses difficultés, et projette sur lui sa peur, ses ressentiments et sa colère pour s’en décharger, croyant se défendre d’une agression dont il s’imagine être la victime. C’est heureusement assez rare, mais cela arrive. En vingt ans de coaching d’équipe, cela a dû m’arriver trois ou quatre fois seulement. Comment réagir positivement, d’autant plus qu’on est sensé modéliser la bonne posture et la bonne maîtrise de la dynamique de groupe ? On est généralement amené à subir une agression de ce type en public, et tout le monde observe vos réactions, pour voir comment vous allez vous en sortir, ce qui rend la situation d’autant plus délicate et complexe. Lire l’article sur le site Orygin Subir une agression de temps en temps est « normal » Il est normal qu’il arrive de temps en temps que des personnes vous « agressent » verbalement...